Le lait de chamelle, super aliment et remède millénaire!

Petite histoire du lait de chamelle….

Depuis sa domestication il y a environ 4000 ans, le chameau est utilisé comme monture, pour son lait et sa viande dans les régions arides et semi- arides de l’Afrique et de l’Asie. Depuis longtemps, les vertus médicinales du lait de chamelle sont appréciées traditionnellement pour exercer une action revitalisante, curative et prophylactique. En Asie centrale, il est utilisé en particulier dans le traitement de la tuberculose, de la gastro-entérite, des ulcères gastriques et pour l’alimentation du nourrisson. Ce lait est si complet que les éleveurs peuvent ainsi survivre jusqu’à un mois uniquement à l’aide de ce breuvage lorsqu’ils parcourent de longues distances dans le désert pour y amener paître leurs troupeaux.

Le saviez-vous ? Le lait de chamelle, un lait proche du lait maternel 

Beaucoup moins gras, moins sucré et plus digeste que les laits premier et deuxième âge réalisés à partir de lait de vache, pas toujours très bien tolérés par tous les bébés, ce nectar rare et précieux venu du désert constituerait en effet une alternative intéressante pour les nourrissons souffrant d’allergie aux protéines de lait de vache ou dintolérance au lactose.

Une composition unique(1) !

De façon synthétique, il faut savoir que :

  • Pretty young woman enjoying a refreshing glass of milk with a delighted smileLe lait de chamelle contient un fort pourcentage de protéines à potentiel antimicrobien élevé. Deux grands groupes de protéines sont présents: la caséine qui est la principale protéine, essentiellement de la β-caséine, comme le lait humain qui contient un haut pourcentage de β-caséine qui lui confère un taux de digestibilité élevé et un faible risque d’allergie au niveau intestinal des enfants. Enfin des protéines de petit lait dont la composition est très différente de celle du lait de vache : pauvre en β-lactoglobuline mais riche en α-lactalbumine (comme le lait humain), avec aussi de la sérum albumine, de la lactoferrine, des immunoglobulines et du lysosyme.
  • Des lipides: plus d’acides gras à longue chaine que dans le lait de vache dont 43% d’acides gras insaturés.  Le taux de cholestérol du lait de chamelle est inférieur à celui du lait de vache ou de chèvre.
  • Du lactose dont la teneur varie entre 2,40 et 5,80%
  • Des minéraux: calcium, potassium, fer (dix fois plus que le lait de vache), magnésium, manganèse, zinc, cuivre
  • Des vitamines: la vitamine C en grande quantité (3 à 5 fois plus que le lait de vache) mais aussi les vitamines A, D E et du groupe B.

Quels bénéfices pour la santé (2)(3)?

Les facteurs « santé » attribués au lait de chamelle et ses produits dérivés peuvent être liés à certains de ses composants : lactoferrine, immunoglobulines, lysosyme, insuline,  lactoperoxydase, vitamine C… qui ont la particularité chez la chamelle d’être thermorésistants.

La lactoferrine (de 30 à 100 fois plus présente que dans le lait de vache) est une glycoprotéine qui exerce une action favorable sur la flore intestinale et qui facilite l’absorption du fer ; le lysosyme est une enzyme aux propriétés antimicrobiennes puissantes ; les immunoglobulines ont un rôle dans les défenses immunitaires bien connu (la teneur en IgG du lait de chamelle est 4 fois supérieure à celle du lait de vache) ; la présence d’insuline en quantité non négligeable (52 UI/l) explique l’amélioration du statut glycémique chez les diabétiques consommant du lait de chamelle (le lait de chamelle ne caillant pas comme ceux des autres espèces, l’insuline se retrouverait intact dans l’intestin facilitant son absorption) ; etc…

Sa composition en nutriments essentiels fait du lait de chamelle un produit revitalisant et fortifiant chez les personnes convalescentes mais aussi pour renforcer les défenses immunitaires.

Dans quels cas l’utiliser ?

Le lait de chamelle a de telles propriétés qu’on peut le recommander à tout âge.COUPLE AGÉS LAIT

  • A commencer par les nouveau-nés, les enfants en bas âge, en particulier ceux qui ont des diarrhées fréquentes, des douleurs abdominales et des allergies ou qui souffrent d’infections ORL à répétition.
  • Il sera bénéfique chez les adolescents, les adultes convalescents, les séniors en états de surmenage.
  • Dans tout ce qui touche la sphère digestive : ulcères, gastro-entérites, colites, troubles du transit…
  • Mais aussi pour renforcer le système immunitaire (avant une vaccination, pendant une antibiothérapie), prévenir ou soulager certains troubles en cas de rectocolite hémorragique ou maladie de Crohn, et bien sûr exercer un pouvoir prophylactique ou même complémentaire en cas de diabète (sur avis médical).

Cameliane

Présentation

Boite de 100g (10 sachets de 10 g).

Mode d’emploi

Prendre 1 stick (10g) par jour dilué dans un verre d’eau où dans une préparation de votre goût . Bien agiter jusqu’à totale dilution.

En cure de 10 jours minimum et jusqu’à 3 mois.

Bibliographie :

  1. Omar A. Al haj, Hamad A. Al Kanhal, Compositional, technological and nutritional aspects of dromedary camel milk, International Dairy Journal 20 (2010) 811e821
  2. KONUSPAYEVA G., LOISEAU G., FAYE B, La plus-value « santé » du lait de chamelle cru et fermenté : l’expérience du Kazakhstan, Essai de séparation par chromatographie sur colonne. Mémoire DEA Sciences des aliments, Univ. Montpellier II  (2003), 31 p.
  3. Havard Jenssen, Robert E.W. Hancock, Antimicrobial properties of lactoferrin, Biochimie 91 (2009) 19e29
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *